Prolonger vos aventures hivernales en plein air – Conseils pour rester dehors plus longtemps

Je fais partie de ceux qui aiment le camping d’hiver et j’essaie généralement de passer la majeure partie de l’année à l’extérieur. J’aime cette période particulière de l’année car les conditions météorologiques imprévisibles découragent les autres de s’aventurer dehors. Cependant, explorer la nature sauvage dans des conditions météorologiques défavorables nécessite une préparation réfléchie et une touche de détermination, mais je crois honnêtement que cela en vaut la peine.

Portez et emballez les bons vêtements

Rester au chaud dans le froid commence par vos choix vestimentaires, et faire les mauvais choix peut non seulement mettre en péril votre aventure en plein air, mais également présenter des risques pour votre sécurité. Pour affronter le froid, il est essentiel d’avoir recours à un « système » vestimentaire composé de différentes couches. Ce système vous permet de personnaliser vos vêtements en fonction des conditions météorologiques et de les ajuster en fonction de l’évolution de votre niveau d’activité.

C’est beaucoup plus adaptable que de compter sur une seule veste lourde, qui peut être trop chaude et encombrante, sauf dans les températures les plus glaciales. Pour des résultats optimaux, choisissez de la laine ou des matières synthétiques de qualité dans vos vêtements. Ces matériaux offrent une excellente chaleur par rapport à leur poids, évacuent l’humidité de votre corps et sèchent rapidement, ce qui les rend bien supérieurs au coton. En fait, il est préférable de laisser le coton à la maison, alors évitez-le pendant les mois froids et humides.

Voici une liste des couches que votre système vestimentaire devrait inclure :

Couche de base: Commencez avec une chemise et un bas légers comme couche de base contre votre peau. Cette couche évacue efficacement la transpiration.

Couche d’épaisseur moyenne: Ajoutez une chemise d’épaisseur moyenne qui offre non seulement de la chaleur, mais qui peut également être portée comme couche extérieure lorsque la journée se réchauffe.

Couche d’isolation: Utilisez une couche isolante pendant les périodes d’inactivité, comme lorsque vous êtes assis et profitez du paysage ou lorsque la température baisse. Cette couche peut également servir de vêtement de nuit. L’isolation synthétique est généralement le meilleur choix, car elle retient la chaleur même mouillée, contrairement à l’isolation en duvet, qui perd de son efficacité lorsqu’elle est humide.

Coque extérieure: Votre couche la plus externe doit être une coque qui bloque le vent et repousse l’eau. Ajustez vos couches si nécessaire pour éviter la surchauffe et minimiser la transpiration, en fonction de votre niveau d’activité.

Garder votre tête, vos mains et vos pieds au chaud par temps froid peut être particulièrement difficile, car ces zones sont les plus difficiles à réchauffer une fois qu’elles font froid. Voici quelques conseils pour chacun :

Tête et cou: Un bon chapeau ou bonnet, accompagné d’un cache-cou, aidera à retenir la chaleur et à éviter une perte excessive de chaleur de votre tête. J’enlève généralement mon bonnet de temps en temps car il aide à réguler la température de mon corps sans avoir besoin d’enlever des couches.

Mains: Portez des gants fins pour protéger votre peau du froid lorsque vous avez besoin de dextérité. Combinez-les avec des gants isolés plus épais pour garder vos mains au sec et au chaud. Bouger vos doigts, mettre vos mains dans vos poches ou sous vos bras peut vous aider à éviter le froid. Dans des conditions extrêmement froides, des mitaines épaisses, bien que moins adroites, peuvent garder vos mains au chaud en partageant la chaleur corporelle.

Pieds: Garder ses pieds au chaud peut être délicat. Même s’il peut sembler logique de porter des chaussettes en laine supplémentaires et des bottes très isolées, cela entraîne souvent des pieds moites, qui refroidissent plus facilement. Pour les activités actives, une seule paire de chaussettes de poids moyen, combinée à des bottes de qualité, constitue généralement le meilleur choix. Les guêtres peuvent servir de barrière contre la neige et les débris, garder les jambes de votre pantalon au sec et ajouter un peu de chaleur à vos pieds en emprisonnant l’air chaud et en bloquant le vent.

Ma configuration vestimentaire pour les activités hivernales

Meilleurs choix :

Pour la couche de base, j’utilise une chemise légère à manches longues en mérinos.

La couche intermédiaire est généralement un pull à fermeture éclair d’épaisseur moyenne.

Pour la couche d’isolation, j’ai choisi une veste entièrement zippée remplie d’isolation Primaloft. Cette conception permet de porter et de retirer la veste sans effort. Par temps plus doux, vous pouvez même utiliser seul un gilet avec la même isolation en début de saison. Cependant, pour les sorties plus froides, il est conseillé d’emporter avec vous la veste et le gilet. Ensemble, ils forment une combinaison polyvalente bien adaptée pour gérer un large éventail de conditions.

Pour la coque, à peu près n’importe quelle veste de pluie imperméable fera l’affaire.

Choix de bass :

Pour la couche de base, j’utilise généralement des bas en mérinos légers.

Le choix de la couche intermédiaire consiste en un pantalon d’épaisseur moyenne qui offre suffisamment de chaleur si je l’associe à un pantalon de pluie.

Concernant la couche d’isolation, je m’en passe généralement car je bouge et fais constamment quelque chose. Si j’ai besoin de me réchauffer les jambes, je grimpe dans mon sac de couchage.

Pour la coque, je porte toujours un pantalon de pluie imperméable.

Une bonne hydratation et une bonne nutrition sont cruciales lors des sorties hivernales

Veiller à rester bien nourri et bien hydraté est crucial pour conserver votre énergie, surtout lorsque le temps se gâte. Un repas copieux et chaud non seulement remplit votre ventre, mais stimule également votre métabolisme, vous gardant essentiellement au chaud de l’intérieur pendant des heures après avoir mangé.

Rester hydraté par temps froid peut être difficile, car vous ne réalisez peut-être pas la quantité d’eau que vous perdez à cause de la transpiration. De plus, empêcher votre eau de geler peut être tout un défi. Peu de gens réalisent que la déshydratation devient un problème en hiver, tout comme en été. Votre corps ne fonctionnera pas correctement et votre métabolisme sera lent si vous ne buvez pas beaucoup d’eau. Je bois habituellement plus de 100 onces d’eau par jour, surtout si je consomme également de l’alcool ou des boissons contenant de la caféine.

Dans la mesure du possible, vous devez consommer des liquides qui sont au-dessus de la température de votre corps, car cela facilitera son travail et économisera l’énergie nécessaire pour réchauffer les liquides pendant la digestion. J’aime boire du thé ou du café chaud, mais je prépare généralement du chocolat chaud en utilisant une de mes recettes pour le temps froid. Je prépare une tasse de chocolat chaud ; J’ajoute une cuillère à café (ou un morceau) de beurre de coco, et j’ajoute également une pincée de poudre froide. Le beurre de coco apporte une nutrition supplémentaire et la poudre froide fait circuler le sang.

Si vous aimez prendre un café de temps en temps plus d’une fois par jour ou un verre de whisky de temps en temps, comme moi, assurez-vous de boire beaucoup d’eau, même si vous n’avez pas soif. Votre métabolisme fera des heures supplémentaires pour décomposer le café et l’alcool, et non seulement il consommera de l’énergie pour ce faire, mais il épuisera également votre niveau d’eau et vous devrez reconstituer la perte.

Je prends toujours le temps de savourer un repas chaud et une boisson chaude car cela me remonte le moral tout en profitant des paysages hivernaux et me motive également à continuer ce que je fais.

Se protéger des éléments et bénéficier d’un sommeil bien mérité

Lorsque vous vous préparez à de longues sorties pendant les mois les plus froids, un peu de préparation supplémentaire peut être très utile. Je transporte généralement quelques conforts supplémentaires, malgré le poids supplémentaire et les inconvénients mineurs, car ils peuvent améliorer considérablement mon expérience en plein air.

À cette période de l’année, il est presque essentiel d’avoir les moyens de réchauffer votre abri, de sécher votre équipement humide et de rester à l’aise pendant les matinées fraîches. Il existe quelques options disponibles pour réchauffer votre tente, et il va sans dire que la tente que vous apportez doit être classée pour la saison. Je recommande également de tester votre tente avant de partir en pleine nature pour voir si elle offre une protection indispensable contre les éléments.

Si vous êtes une personne en forme et que vous portez la plupart de votre équipement sur votre dos, je vous recommande fortement un poêle à bois léger et pliable. J’ai utilisé un tel poêle avec diverses tentes, et la chaleur et le confort qu’il procure sont incroyables.

Pour ceux qui aiment camper à proximité de leur véhicule, il existe divers petits appareils anti-propane qu’ils peuvent utiliser. J’ai vu des gens utiliser des lanternes au propane pour réchauffer leurs tentes. Cependant, si vous préférez ces méthodes pour rendre votre abri plus confortable, je vous déconseille de les faire fonctionner toute la nuit en raison de l’accumulation de monoxyde de carbone. De plus, ces systèmes de chauffage peuvent également provoquer de la condensation, et vous devrez résoudre ce problème le plus tôt possible.

Ceux qui passent du temps dehors pendant les mois les plus froids savent que la température froide révélera des faiblesses dans leurs projets de camping, surtout en ce qui concerne les installations de couchage. Une bonne nuit de sommeil est essentielle en pleine nature, car elle permet de maintenir un bon moral, mais aussi de recharger les batteries pour accomplir les différentes tâches qui nous attendent. Je peux vous dire par expérience qu’avoir un matelas gonflable est indispensable. J’en ai un de 3 pouces d’épaisseur et je me suis assuré qu’il avait une valeur R (indice de résistance thermique) de 6. Je recommande de ne pas descendre en dessous de 5 lors du choix d’un matelas de sol.

Pour les nuits glaciales, je mets également une couche sous mon matelas et, dans le passé, j’utilisais des branches de pin pour l’isolation. Pour gagner du temps et faciliter mon travail, j’emporte désormais avec moi un coussin en mousse à cellules fermées qui offre une isolation adéquate contre le froid du sol.

Concernant le sac de couchage, choisissez-en toujours un avec un indice inférieur à la basse température attendue dans votre région. La raison derrière un tel choix est que l’évaluation du matériel de couchage pour l’hiver est basée sur le taux de survie et non sur le niveau de confort. Choisissez toujours un équipement avec une note inférieure en cas de doute concernant votre système de couchage.

Voici quelques conseils supplémentaires pour passer une agréable sortie hivernale

Allumez un petit feu de camp pour vous réchauffer pendant de longues périodes d’activités de plein air ou pendant que vous dressez votre gibier sur le terrain. Faites des pauses aussi souvent que l’activité le permet et réchauffez-vous les mains et les doigts.

Lorsque vous utilisez un poêle à bois, entourez-le de pierres. Ces roches absorberont la chaleur lorsque le poêle brûle et continueront à rayonner de la chaleur, gardant votre abri confortable longtemps après l’extinction du feu.

Si vous cherchez un moyen pratique de garder vos extrémités au chaud, pensez à utiliser des chauffe-mains chimiques. En placer un dans chaque botte pendant la nuit peut aider à les sécher, surtout lorsqu’ils sont accompagnés de serviettes en papier.

Pour faire circuler votre sang et réchauffer votre corps, faites une série de sauts avec écart ou tout autre exercice physique qui pompe votre sang. J’ai remarqué que cela est assez efficace et je le recommande vivement.

Si vous n’avez pas envie de faire de l’exercice, buvez une boisson chaude et ajoutez-y un peu de poudre fraîche. Cela peut être de la soupe, du lait chaud ou du chocolat chaud. Je fais ça depuis des années et cela aide à réchauffer mon corps.

Concernant la consommation d’alcool avant de vous coucher, je vous conseille de prendre votre dernier verre au moins une heure avant de vous coucher. Évitez également de trop boire le soir, car vous vous réveillerez pour faire pipi au milieu de la nuit, ce qui pourrait gâcher votre sommeil.

Avant de vous coucher, faites bouillir de l’eau, versez-la dans une bouteille d’eau bien fermée et placez-la près de vos pieds. Cela peut garder vos pieds au chaud pendant une partie importante de la nuit, mais assurez-vous que la bouteille se ferme bien pour éviter tout incident.

Portez un bonnet lorsque vous dormez car il procure chaleur et confort. Le bonnet évitera toute perte de chaleur et votre sommeil sera bien plus agréable.

★★★★★

Équipe survivaliste

Équipe survivaliste

Nous sommes une équipe de survivalistes aguerris et passionnés. Nous vous proposons des articles quotidiens pour pouvoir partager ensemble notre passion du survivalisme, nos tutos et nos meilleurs conseils. Sur ce site, nous parlons d'armes, de défense de son territoire et de sa personne, de nature, de santé, d'autonomie, et de tout ce qu'il vous faut pour apprendre à survivre et "rester en vie".

Articles liés