Légitime défense avec des armes improvisées

Les chiffres de l’insécurité en France en 2012 ont été divulgués il y a quelques jours.
La manipulation est arrivée à un tel niveau, que même manuel valls le très mauvais ministre de l’intérieur, presque toujours de mauvaise foi, a reconnu que l’outil statistique manquait de fiabilité, de transparence, et qu’il fallait le réformer en profondeur.

Enfin.

 

Déjà il y a deux ans, quand que le gouvernement sarkozy se vantait d’une énorme amélioration de l’insécurité sous son quinquennat -alors que tout le monde remarquait le contraire au quotidien-, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), avait hurlé à la manipulation. Les chiffres officiels seraient volontairement sous évaluées grâce à de grosses ficelles, comme de ne pas enregistrer un dépôt de plainte, mais juste une main courante.

Donc l’Observatoire avait suggéré de multiplier les chiffres officiels par 3 ou 4 pour avoir une idée réelle du fléau.

… sauf qu’en ayant travaillé presque 11 ans dans la sécurité privée sur une des pires villes de France -24 meurtres rien qu’en 2012 pour vous faire une idée du niveau-, j’ai fait moi même des centaines d’interventions dont il ne reste aucune trace officielle.
J’ai vu très clairement que porter plainte ne sert à rien quand je me suis fait massacrer par dix vermines défavorablement connues des services de police, juste parce que je suis français. J’ai eu besoin de trois opérations en une fois rien que pour pouvoir à nouveau respirer par le nez. Un an et demi après mes oreillers avaient encore parfois des traces de sang au réveil.
La justice s’est torchée avec ma plainte.

Depuis, je m’abaisse au niveau des racailles quand il faut les remettre en place. Ceux qui ne respectent pas la loi ne doivent pas pouvoir se cacher derrière la loi pour continuer de nuire.

Les cowboys en bleu sont tellement muselés par des règles injustes, que les rares fois où on les voit arriver, au moins 20 minutes après le problème, ils ont des ordres pour s’enfuir à la première caillasse au lieu de chopper les responsables et de sauter plusieurs fois à pieds joints sur leurs testicules de délinquants.

Donc même les nouveaux chiffres bidons annoncent une énorme aggravation des cambriolages.

De plus en plus souvent, les voleurs entrent dans les maisons même en plein jour, même lorsqu’il y a du monde.
Donc, voilà l’intérêt de cet article : vous permettre de vous défendre en urgence avec presque n’importe quel objet dur autour de vous.

C’est valable chez vous, au bureau, dans un magasin, dans la rue, dans un véhicule…

Comme vous allez le voir, quand on prend le temps de regarder autour de soi avant de foncer sur un agresseur, on peut transformer beaucoup de choses en armes.
Des petits objets que l’on trouve couramment dans n’importe quelle pièce, n’importe quel endroit : cuisine, salle de bain, couloir, bureau, commerce, garage, jardin, voiture,…

Voici donc quelques idées :

 

Arme improvisée, dans la cuisine

Dans une cuisine les couteaux sont l’arme la plus évidente.

… mais on n’est pas obligé de s’en servir pour trancher directement.
J’ai lu un cas où l’autodéfense avait été validée par un juge. La personne avec le couteau s’était contentée de le bouger de façon très menaçante dans l’air, sans blesser son agresseur.

Personnellement, je me fous complètement de l’opinion d’un juge qui n’est même pas là, au moment où un voleur entrerait chez moi en violant la loi, pour violer encore plus la loi, en commettant des crimes et délits.
On n’est pas dans un cas où tout est codifié, réglementé, comme dans n’importe quel comportement banal de tous les jours, avec des gens honnêtes et responsables.

Il s’agit de se défendre en urgence d’une injustice, en l’absence des forces de l’ordre.

En ce qui me concerne, un juge qui ne voudrait pas comprendre cette évidence juste et morale, serait complice du ou des criminels, et abuserait des moyens des français pour encourager à grande échelle l’impunité.

Donc, j’irais sans permission chez lui saluer sa famille, puisqu’il veut ça pour les autres.

On peut frapper avec ou les lancerOn peut aussi frapper avec des casseroles, et les lancer.

Comme n’importe quel objet dur qui se trouve dans une cuisine, dans les placards (assiettes, bols, lourds bocaux en verre coupant pour les confitures, les cornichons,…) mais aussi dans le frigo.

Utiliser une bouteille cassée comme arme de défense improvisée

Pour couper, planter, trancher…

Petit objet lourd et dur

Petit projectile dur, qui blesse même sans exploser

Les bouteilles, même petites s’utilisent cassées ou entières, pour frapper plus lourd, pour trancher comme une lame, comme projectiles bien lourds. Lorsqu’elles éclatent, elles deviennent encore plus blessantes. Elles font une zone dangereuse sur toute la surface qui contient des éclats.

Elles ont même déjà des millions de fois été utilisées en cocktails molotovs dans des guerres, même par des militaires, pour neutraliser des véhicules blindés.

Ne sous-estimez pas les objets que l’on trouve couramment, et ne surestimez pas non plus les armes des adversaires.
La détermination a s’en servir est ce qui fait la différence.

Un tabouret est assez léger pour être manipulable par n’importe qui, et assez lourd et solide pour faire très mal à un voleur, même plus jeune et plus costaud.
J’ai vu une belle vidéo de surveillance sur youtube où des commerçants mettent en fuite un braqueur armé d’un couteau en lui tapant dessus avec leurs sièges.

Beaucoup d’objets de décoration peuvent être utilisés pour frapper beaucoup plus lourd, mais aussi comme projectiles.

Sabres décoratifs ninjas ou de samouraïs

Objets décoratifs potentiellement utiles

Sabres et épées de cavalerie et de marine

Si vous collectionnez les sagaies africaines, les arbalètes, les arcs, les étoiles de lancé, les couteaux de combat, les armes à poudre noire,…
tous ces objets peuvent aussi servir d’arme de défense. Avant d’être des décorations murales ou des presse-papiers, ils ont servi à tuer des personnes par milliers.

Un tisonnier très lourd et très pointu ne sert pas forcément à ouvrir un crane. On peut être gentil avec. On peut juste faire peur, ou viser les bras, les genoux ou les doigts d’un voleur trouvé chez vous, près de votre famille.

Les bûches c’est bien aussi…

Un de mes cousins est contrôleur de bus à Marseille. Il y a environ un mois et demi, lui et son équipe ont été menacés de mort par des racailles qui voyageaient sans payer.
Les menaces sont quotidiennes.
Sauf que cette fois, ils sont immédiatement revenus avec plein de copains, des bâtons et des tournevis.
11 vermines qui essaient de tuer des contrôleurs parce qu’ils ont pris une amende.

(Deux jours plus tard un chauffeur de bus de Marseille était assassiné au pistolet pour lui voler sa sacoche de monnaie, c’est pour dire à quel point la menace est sérieuse).

Mon coussin est presque aussi irritable que moi. Il leur a collé une raclée et leur a même couru après.

… mais bon… 11 vermines… avec des tournevis et des bâtons…

Vu que la ville devient une zone de guerre civile, ça va forcément se reproduire.

Je lui ai conseillé d’utiliser quelque chose qu’il a forcément toujours sur lui pour travailler :

un simple stylo, ou un crayon.

La force des coups est concentrée sur une minuscule zone, donc ça fait très mal, même si l’adversaire est plus grand, plus fort, plus jeune,…Je lui ai conseillé de frapper dans les bras ou les jambes, c’est à dire à des endroits où il n’y a presque pas de risque de conséquences légales, pour lui. Presque aucun risque de tuer.

Par contre, pour ceux qui se prennent les coups, ça peut être tellement douloureux que ça peut donner toute une semaine sans pouvoir se servir d’un bras, selon l’endroit où quelques fibres musculaires ont été déplacées.

Stylo en métal

… Je suis un boxeur de 100 kilos, je n’ai jamais eu besoin d’utiliser un objet pour frapper des racailles, mais si un jour je dois utiliser un stylo, moi ça ne sera pas pour frapper dans les parties molles des membres, juste pour faire mal.

Le jour où je serai obligé d’utiliser un objet, ça sera pour neutraliser instantanément. Par exemple en l’enfonçant dans l’oeil.
Fin immédiate du combat.

En fait, il n’y a même pas besoin d’un stylo, d’un crayon, d’une petite cuillère pour abimer un oeil. Le pouce suffit largement.

Si ce que je dis vos choque, cassez-vous de mon site parce que la suite va être pire.

Bonhomme à la tronçonneuse

 

La menace terroriste islamiste sur notre sol vient de considérablement augmenter à cause des meurtres de françois hollande au mali, pour que les multi-nationales puissent voler l’or de l’Afrique et les matériaux nucléaires.

Déjà qu’on est entouré de menaces comme lui :

Imaginez qu’un raciste essaie de tuer vos gosses d’une balle en pleine tête, juste parce qu’ils ne sont pas de sa religion d’amour et de paix.

Les gens équilibrés, sains d’esprit, honnêtes ne vont pas dans des écoles avec des pistolets pour tuer des enfants.
Mais il y a des gens comme mohamerde merah.

Si on ne sait pas neutraliser ces tueurs, ils massacrent beaucoup de monde.

Les 4 attentats suicides islamistes du 11 septembre 2001 aux Etats Unis ont fait 2 977 victimes innocentes.
Pas des guerriers, des combattants en guerre, des gens ordinaires comme tous ceux autour de vous.

Si dans les avions, des civils avaient su comment se dresser contre les terroristes avec de simples stylos, clés, crayons, cuillères, … le bilan humain aurait été énormément moins lourd.

Dois-je vous rappeler que nous n’avons même plus de frontières pour empêcher les djihadistes de venir combattre courageusement des civils non armés et des enfants ?