De Bullied à Blackbelt, par Anna Erishkigal. Karaté urbain de Goju aux États-Unis.

C’est l’histoire du voyage d’une maman de banlieue vers la préparation à l’autodéfense.

Sur la photo ci-dessus, je m'entraîne avec mon instructeur. (Je suis celui de gauche.) Ne vous laissez pas tromper par la taille de mon instructeur de karaté. Cette petite femme blonde peut botter mon @ $$.

Mon père était un homme violent, le genre qui te frappait – encore une fois – quand tu rentrais à la maison en pleurant après que l'intimidateur du quartier t'ait enfoncé le visage dans la saleté et volé l'argent de ton déjeuner. Cela n’aurait pas été si grave s’il nous avait appris à nous défendre, mais ses «leçons» d’autodéfense consistaient entièrement à nous réprimander et à nous battre. Entrez au lycée – l'intimidation a continué. C'était un mode de vie dans lequel j'ai grandi. Mais un ami m'a appris un seul mouvement d'autodéfense: retourner un assaillant qui vous a attrapé par derrière. Plusieurs années plus tard, cette décision m'a sauvé la vie lorsqu'un petit ami violent a tenté de m'étrangler.

De nombreuses années plus tard, en tant que mère de banlieue avec trois enfants et ingénieur en informatique à la voix douce pour un mari, la question de la légitime défense est revenue lorsque ma fille du milieu est rentrée du bus, en larmes, parce qu'un intimidateur plus âgé continuait de sur elle. Les appels à l'école, de nombreuses réunions et même la menace de poursuites judiciaires n'ont pas réussi à protéger mon enfant. Alors, j'ai inscrit mes enfants à des cours d'arts martiaux et, environ trois mois plus tard, lorsque l'intimidateur l'a de nouveau frappée, elle l'a allongé sur le sol.

Essayez de jouer avec moi maintenant, espèce de grand tyran!

★★★★★

Équipe survivaliste

Équipe survivaliste

Nous sommes une équipe de survivalistes aguerris et passionnés. Nous vous proposons des articles quotidiens pour pouvoir partager ensemble notre passion du survivalisme, nos tutos et nos meilleurs conseils. Sur ce site, nous parlons d'armes, de défense de son territoire et de sa personne, de nature, de santé, d'autonomie, et de tout ce qu'il vous faut pour apprendre à survivre et "rester en vie".

Articles liés