Catégories
Apprendre et survivre

Conseils pour économiser les semences – Partie 3, par St.Funogas

(Suite de la partie 3. Ceci conclut l'article.)

Certaines graines comme les zinnias pèsent autant que la balle, donc je n’essaie même pas de séparer les deux. D'autres graines sont à la fois minuscules et très légères, comme la camomille, donc elles ne valent pas non plus la peine d'essayer de les séparer. Sur la photo 14, certaines des graines réelles sont entourées de jaune tandis que de nombreuses autres sont cachées sous la balle. Quand je plante des zinnias, je dirige la truie en jetant des poignées et en les ratissant légèrement.

https://survivalblog.com/ "width =" 150 "height =" 107 "srcset =" https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-14-Zinnias-1200-150x107. jpg 150w, https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-14-Zinnias-1200-300x214.jpg 300w, https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/ 11 / PHOTO-14-Zinnias-1200-768x548.jpg 768w, https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-14-Zinnias-1200-1024x731.jpg 1024w, https: // survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-14-Zinnias-1200-490x350.jpg 490w, https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-14-Zinnias -1200-600x429.jpg 600w, https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-14-Zinnias-1200.jpg 1200w "tailles =" (largeur max: 150px) 100vw, 150px "/></p>
</p>
</p>
<p><strong>PHOTO 14 – Zinnias (mélangé avec de la paille)<br /></strong></p>
<p>La photo 15 montre comment fonctionne le panneau de semences. Comme mentionné ci-dessus, différents types de tissu sont utilisés avec des tas plus grossiers (B) en fonction du type de graine pour laquelle il est utilisé. Cela fonctionne mieux pour les graines rondes telles que les radis et les navets, et celles avec une couche extérieure lisse. Ceux-ci glissent facilement sur la planche inclinée tandis que la balle se coince dans les fibres du velours. Pour les jardiniers sans écran, les têtes de graines frottées peuvent être mélangées dans un bol (A) en laissant la plupart des graines sur le fond et la balle sur le dessus. Les paillettes sont retirées du bol du bout des doigts et jetées tandis que les graines et les petites paillettes restantes sont placées près du haut de la planche inclinée (C). La planche est ensuite tambourinée avec les doigts et l'angle de la planche est ajusté à un angle plus raide ou moins profond lorsque vous voyez à quel point les graines s'éloignent de l'ivraie (D).</p>
<p><img class=Le sorgho (16D) est une autre graine que je ne me soucie pas de nettoyer parfaitement. Les graines sont en grosses têtes au sommet de la plante et facilement enlevées en tirant sur les têtes avec votre pouce et votre index. Les graines sont relativement grosses et lourdes et le peu de paillettes qui reste attaché ne posera pas de problèmes lors de l’emballage ou lors de la plantation. Je dois noter ici que certaines graines sont plantées en petites quantités juste pour renouveler la graine si vous ne les plantez pas en masse chaque année. Le sorgho que je plante est une très bonne variété de sirop que j'ai récoltée lors d'un festival de sorgho. Une grande presse, qui me manque actuellement, est nécessaire pour extraire le jus des tiges.Je plante donc un peu de cette graine chaque année juste pour la garder fraîche jusqu'au moment où j'ai une méthode d'extraction de jus pour fabriquer mon propre sorgho. sirop.

Dans le dernier exemple de nettoyage des graines, les graines comme les soucis (Photo 17) sont trop légères pour se séparer facilement de la balle, il est donc préférable de les nettoyer simplement en saisissant les extrémités et en les retirant des têtes de graines en coupe. Quelle petite quantité de détritus qui fait du stop avec les graines n'est pas suffisante pour perdre le sommeil.

https://survivalblog.com/ "width =" 150 "height =" 86 "srcset =" https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-17-Marigolds-1200-150x86. jpg 150w, https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-17-Marigolds-1200-300x172.jpg 300w, https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/ 11 / PHOTO-17-Marigolds-1200-768x439.jpg 768w, https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-17-Marigolds-1200-1024x585.jpg 1024w, https: // survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-17-Marigolds-1200-612x350.jpg 612w, https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-17-Marigolds -1200-600x343.jpg 600w, https://survivalblog.com/wp-content/uploads/2020/11/PHOTO-17-Marigolds-1200.jpg 1200w "tailles =" (largeur max: 150px) 100vw, 150px "/></p>
</p>
</p>
<p><strong>PHOTO 17 – Soucis</strong></p>
<h5><strong>Graines d'emballage</strong></h5>
<p>J'avais l'habitude d'emballer des graines dans des enveloppes à pièces disponibles sur Amazon dans de nombreuses tailles et couleurs. Ils étaient plus chers que je ne l’aurais voulu payer pour l’assortiment de tailles dont j'avais besoin, mais pour ceux d’entre vous qui appartiennent à l’aristocratie terrienne ou qui sont déterminés à dépenser l’héritage de vos enfants, je les recommande. Je fabrique actuellement mes enveloppes de graines à partir de papier brouillon qui a une écriture sur un côté. Pour la foule qui se réoriente, c'est votre billet.</p>
<p>Je fabrique trois tailles d'enveloppes, chacune à partir d'une feuille de papier entière. Une feuille entière pliée en deux fait une grande enveloppe. Une feuille entière coupée en deux avant le pliage donne deux enveloppes moyennes, et une feuille entière coupée en quatre fait quatre petites enveloppes (Photo 18).</p>
<p><img class=

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *