Configuration et maintenance de l’AR-15 – Partie 2, par John Smith

(Suite de la partie 1.)

Munitions pour votre fusil

La sélection des munitions est un sujet important à discuter. Les munitions OTAN M193 55 gr 5,56 mm ont été les premières munitions militaires. À l’époque, les fusils M16 avaient des canons de 20 pouces et la balle de 55 gr faisait des dégâts dévastateurs en lacet et en culbutant après l’impact initial. Cependant, après le retrait du canon de 20 pouces pour le canon M4 de 14,5 pouces, l’efficacité du M193 de 55 grammes a diminué. Cela était dû à la diminution de la vitesse initiale d’un canon beaucoup plus court sur les nouvelles variantes du M16. Je n’ai aucun problème avec l’utilisation de munitions de 55 gr. Cependant, je suggérerais d’utiliser au moins 62gr ou plus comme la « pointe verte » M855. Un point majeur à faire avec la sélection des munitions : si possible, choisissez une seule marque et un seul chargement de cartouche. Chaque fois qu’un chargement de cartouche différent est utilisé, le point d’impact de votre fusil se déplacera. Cela est dû aux différences de vitesse initiale et aux différences de poids des balles. Ces facteurs modifieront la trajectoire et feront en sorte que votre fusil ne soit pas mis à zéro pour le nouveau chargement de munitions. L’impact de la balle peut être à quelques centimètres à des distances aussi proches que 100 mètres. Si je devais choisir juste un chargement, alors je choisirais M855. Ce n’est pas la munition la plus précise. En remarque, le M855 a été développé pour avoir le même point d’impact relatif que le M193 jusqu’à environ 300 mètres. Personnellement, j’ai un mélange de munitions M855 et M193, ainsi que des balles de 69 gr à recharger.

Accessoires de fusil

Les viseurs ou une lunette sont des choix importants pour votre carabine. Pour les budgets les plus serrés, utilisez les viseurs Magpul MBUS. Ce sont des viseurs principalement en plastique qui fonctionnent bien pour le prix. Un viseur utilise un poteau avant et un trou arrière. Votre œil place naturellement le poteau au centre du judas arrière. Les viseurs Peep peuvent être plus conviviaux qu’un poteau avant et une encoche arrière. À mon avis, si vous pouvez vous permettre une optique, j’en achèterais une, surtout si vous avez des yeux plus âgés. Tout d’abord, déterminez votre utilisation principale. S’agit-il d’un fusil pour la chasse à longue distance, la défense rapprochée du domicile ou un fusil polyvalent « à tout faire » ? L’utilisation aidera à déterminer le style et le grossissement nécessaires pour votre optique.

Pour la défense rapprochée / à domicile, je suggérerais un point rouge ou un micro prisme 1x. Il existe de nombreux bons points rouges d’entrée de gamme sur le marché qui sont souvent en vente pour environ 100 $ ou moins. Mes suggestions seraient le SIG Sauer Romeo MSR ou Holosun HS403B. Une meilleure fonctionnalité et des options plus chères seraient le Trijicon MRO fabriqué en Amérique avec un champ de vision plus large et le micro prisme Primary Arms 1x. Le micro prisme 1x a l’avantage supplémentaire d’un réticule gravé qui est visible sans piles ainsi qu’une dioptrie réglable pour ajuster la clarté du réticule pour ceux qui n’ont pas une vision 20/20. Un inconvénient du micro prisme est qu’il aura un dégagement oculaire relativement court. Cela nécessitera son montage sur la fente arrière la plus éloignée de votre rail Picatinny. Vous ne pourrez pas monter une mire arrière de secours, mais je pense personnellement que les mires de secours sont inutiles et ne font que rendre le fusil plus lourd. Personnellement, je n’aime pas les viseurs holographiques Eotech. Ils sont chers, relativement lourds et utilisent des piles CR123 coûteuses. Eotech était à son apogée il y a 10 ans avec son design et son réticule. À mon avis, il existe maintenant des options de vue qui sont globalement meilleures ou meilleures pour votre budget.

Pour une utilisation à moyenne portée ou polyvalente, je suggérerais un grossissement 3x ou 4x. Pourquoi seulement un grossissement 3x, vous pourriez demander. Le meilleur conseil que j’ai entendu concernant le grossissement dont vous avez besoin est que vous n’avez besoin que d’un grossissement de 1x par 100 mètres de distance cible. J’appelle 300 mètres à moyenne portée pour l’AR-15. Gardez à l’esprit que votre cible ne sera pas un petit point sur une feuille de papier. Votre cible sera une cible à taille humaine, où vous viserez le centre de masse du torse. Vous n’avez pas besoin de voir un petit point sur une cible. Tout comme lorsque vous utilisez des viseurs ouverts, vous viserez le centre de votre cible. Vous n’avez pas besoin d’une lunette géante 10x pour 300 mètres. Une lunette 10x peut être nécessaire pour le petit gibier comme les chiens de prairie à 100-300 mètres, mais ici, ma recommandation est pour la taille de la créature à deux pattes.

Pour une utilisation à moyenne portée ou polyvalente, je suggérerais le nouveau micro prisme 3x Primary Arms (PA). Cette nouvelle optique à micro prisme 3x Primary Arms établit la nouvelle norme en matière de taille compacte, de poids minimal et de fonctionnalités pour un prix raisonnable. À mon avis, Primary Arms a dépassé le Trijicon ACOG pour le marché grand public. Le Trijicon ACOG 4x32mm était ce que je considérerais comme l’étalon-or pour le tir AR-15 à moyenne et longue portée. Cependant, il a été créé pour l’armée, il pourrait donc casser votre portefeuille à environ 1 000 $. De plus, il n’a pas beaucoup changé depuis sa sortie il y a 25 ans. Si vous pouvez vous permettre l’ACOG, vous ne serez pas déçu, il a un réticule gravé, un réticule illuminé radioactivement avec un éclairage de tube de lumière de secours, un poids relativement faible et une conception «à l’épreuve des bombes» qu’un jarhead ne peut pas casser facilement.

Revenons au micro prisme 3x Primary Arms : cette chose est minuscule même comparée à un ACOG. Le micro prisme Primary Arms mesure moins de 3 pouces de long sans compter le support en porte-à-faux et pèse un peu moins de 8 oz. Oui, vous avez bien entendu sous ½ lb pour un grossissement 3x. L’ACOG mesure un peu moins de 6 pouces de long et pèse un peu moins de 16 onces. Comme je l’ai mentionné précédemment, le poids devrait être une considération plus élevée que ce que les gens prennent normalement en compte. De plus, le micro prisme PA a un excellent réticule avec un chevron entouré d’un fer à cheval. Le chevron est mon préféré car il ne couvre pas le point de visée comme le feraient les réticules ou les points traditionnels. Le fer à cheval à l’envers est parfait pour aider à centrer le réticule sur une cible rapprochée similaire au « beignet de la mort » trouvé sur le réticule EOTech. Le réticule a des marques pour la compensation de chute de balle à de plus longues distances. Le réticule est gravé pour que vous puissiez l’utiliser même si votre batterie est déchargée. Après avoir épuisé toutes vos piles dans SHTF, cela fonctionnera toujours contrairement à un point rouge. Le micro prisme est-il « à l’épreuve des bombes » comme l’ACOG ? Peut-être pas, mais il semble que la conception serait assez robuste. La meilleure partie est que lorsque Primary Arms gère l’une de ses 12% de réduction sur les ventes à l’échelle du site, vous pouvez en obtenir une pour seulement 282 $ avant taxes.

Pour une utilisation « longue portée », qui n’est en réalité que de 500 mètres pour l’AR-15 en 5.56 ou .223, je suggérerais une optique variable 3x – 9x ou fixe 5x. Tout grossissement supérieur à 9x limitera considérablement votre capacité à trouver une cible dans l’optique. À ce grossissement, le champ de vision est limité à 15 pieds de large à 100 mètres. Cela peut rendre très difficile le suivi de votre cible à des distances inférieures à 100 mètres. Vous risquez de perdre une cible dans la lunette si elle sort de l’image et que vous ne la suivez pas de près. Achetez une lunette d’une marque réputée comme Vortex ou Leupold. Alternativement, vous pouvez obtenir une optique à prisme à puissance fixe 5x comme la 5x Vortex Spitfire Gen 2. L’optique à prisme fournit un ensemble beaucoup plus petit et compact avec moins de poids. Encore plus de poids est économisé en n’ayant pas besoin d’un support de lunette. Malheureusement, les optiques à prisme souffrent d’une petite distance pour le dégagement oculaire. Cela vous oblige à placer la lunette à prisme plus près de votre œil, ce qui rend certaines personnes mal à l’aise. Cependant, avec le faible recul de la carabine, vous ne devriez pas avoir de problèmes de contact avec votre visage/vos yeux.

Accessoires

Les accessoires sont un ajout important à votre carabine. Chaque fusil devrait avoir une bretelle. Personnellement, j’aime les élingues et les supports QD car vous pouvez facilement retirer l’élingue lorsque vous mettez le fusil dans un coffre-fort. La plupart des stocks MagPul ont une monture QD. Pour un montage avant, vous devrez peut-être ajouter un support QD M-LOK ou un support KeyMod en fonction du système de montage de votre garde-main (KeyMod est en train de mourir lentement car l’armée a effectué des tests montrant que M-LOK est nettement plus solide). Une élingue à deux points convient à la plupart des situations. Une belle élingue qui se transforme d’une élingue à deux points en une élingue à un point est l’élingue Magpul MS4 QD.

Déclencheurs améliorés

Si vous souhaitez mettre à niveau la gâchette de votre fusil, vous devez envisager quelques options. Tout d’abord, vous devez décider si vous voulez un déclencheur en une ou deux étapes. Le déclencheur standard Mil-Spec est un déclencheur à un étage. Un déclencheur à deux étages a deux points de traction. La première pression prend une partie du poids total de la pression sur la gâchette. C’est presque comme « prendre du mou sur la gâchette ». Votre traction heurte un mur lorsque vous arrivez à la deuxième étape. Le système en deux étapes permet une pression finale beaucoup plus légère sur la gâchette et peut éventuellement vous aider à prendre des photos plus précises. Un déclencheur typique à deux étages peut avoir un premier étage légèrement plus haut et un deuxième étage légèrement plus bas. Bien sûr, si vous êtes en situation de combat, vous pouvez tirer les deux étages dans un mouvement continu. Si vous avez un budget élevé, j’irais avec un déclencheur Geissele. Ils sont de la plus haute qualité sur le marché avec des surfaces de saisie de précision par électroérosion à fil. Vous devez faire attention à ne pas obtenir l’un de leurs déclencheurs à traction super légers. Je préfère leur déclencheur SD-C (Super Dynamic Combat) avec une surface de déclenchement plate. Il a un premier étage d’environ 3 lb et un deuxième étage d’env. 1,5 lb pour un total de 4,5 lb. La version à surface de déclenchement incurvée est appelée gâchette SSA (Super Semi-Automatic). Si vous chronométrez une vente, ils peuvent être trouvés pour environ 180 $. Si le budget est un problème, j’envisagerais un déclencheur MBT LaRue 2 stage. Ils sont sans doute le meilleur déclencheur à 2 étages sur le marché pour moins de 100 $.

Achetez des magazines de qualité

Des magazines de qualité sont indispensables pour ne pas avoir de dysfonctionnements. Les magazines de mauvaise qualité peuvent entraîner des problèmes d’alimentation et d’autres problèmes. Chaque magasin a besoin d’un suiveur anti-basculement. La conception anti-basculement aide à empêcher le blocage dans le magasin et assure un mouvement correct de la cartouche vers le haut pendant le cycle des boulons. La plupart des nouveaux magazines de fabrication sont livrés avec ce type de suiveur. Certains magazines en aluminium de style GI ou d’anciens magazines doivent être mis à niveau. Vous pouvez acheter des suiveurs anti-inclinaison spécifiquement pour mettre à niveau les anciens magazines qui n’en ont pas. Mes choix de magazines préférés sont les PMags Magpul M2 et M3 et les magazines Lancer. Si vous avez un budget limité, achetez des magazines Magpul M2. Ils font partie des options les moins chères.

Les chargeurs Magpul M3 sont compatibles avec plus de pistolets à modèle de chargeur STANAG 5.56 bizarres avec lesquels le M2 ne fonctionne pas tout à fait et ils sont légèrement plus solides que le M2. Cela ne vaut probablement pas le coût supplémentaire à moins que votre fusil n’aime que les chargeurs M3. Avec l’un ou l’autre des magazines, vous pouvez obtenir une version fenêtre afin que vous puissiez voir certains mais pas tous les tours. Les MagPul PMags sont disponibles en 10, 20, 30 et 40 tours. Je préfère quelques 10 balles pour l’observation sur un banc en raison de leur longueur plus courte et de leur capacité standard de 30 balles.

MagPul fabrique également un tambour de 60 coups qui fonctionne bien. Cependant, les tambours ne sont pas très pratiques car ils sont difficiles à transporter sur soi. J’aime les chargeurs Lancer car ils sont disponibles dans des couleurs translucides afin que vous puissiez voir exactement combien de cartouches il vous reste. De plus, ils ont des lèvres d’alimentation en acier qui ne se déforment pas. Les lèvres d’alimentation du magasin qui se déforment peuvent causer des problèmes d’alimentation. Les magazines Lancer ont un coût similaire à celui du Magpul M3.

(À conclure demain, dans la partie 3.)

★★★★★

Équipe survivaliste

Équipe survivaliste

Nous sommes une équipe de survivalistes aguerris et passionnés. Nous vous proposons des articles quotidiens pour pouvoir partager ensemble notre passion du survivalisme, nos tutos et nos meilleurs conseils. Sur ce site, nous parlons d'armes, de défense de son territoire et de sa personne, de nature, de santé, d'autonomie, et de tout ce qu'il vous faut pour apprendre à survivre et "rester en vie".

Articles liés