Camping hors pistes | Guide complet

Pour profiter pleinement d’une aventure en camping, il est essentiel de commencer par faire des recherches approfondies et de vous familiariser avec les dangers potentiels du camping. L’attrait magnétique du camping est indéniable : la vaste étendue sauvage intacte, un répit loin de l’agitation quotidienne, juste vous, une tente et la nature en parfaite harmonie. Même si cela peut sembler idyllique sur papier ou dans les publicités télévisées, un peu plus de travail préparatoire est nécessaire pour assurer votre sécurité pendant le voyage.

La première décision à prendre est le choix de votre emplacement de camping, qui influence souvent les choix ultérieurs. De nombreuses personnes optent pour un emplacement proche de leur domicile pour plus de commodité, tandis que d’autres se lancent dans de longs voyages pour découvrir l’endroit idéal. Quelle que soit votre approche, certains facteurs doivent être pris en compte lors de la sélection d’un terrain de camping.

Choisir le bon emplacement de camping

À quel point voulez-vous être éloigné ? De nombreuses personnes font du camping dans des endroits spéciaux comme les parcs nationaux et nationaux. Parfois, vous êtes assez proche des autres campeurs et cela ressemble plus à un rassemblement de groupe qu’à une aventure en solo. Un gros avantage de ce type de camping est que vous êtes à proximité de la civilisation. C’est pratique si vous oubliez des fournitures et devez courir au magasin. Mais il y a un inconvénient : vous n’aurez pas beaucoup de solitude ou d’intimité.

Attendez-vous à entendre les conversations des autres campeurs et peut-être à voir des chiens errer depuis les camps voisins. Si vous optez pour le camping dans l’arrière-pays, vous devez savoir ce que vous faites. Certains endroits aux États-Unis ne voient pas de randonneurs ou de campeurs pendant des semaines, voire des mois. La bonne partie est que vous obtenez la paix et la tranquillité. Vous pouvez profiter de la nature sans trop de distractions. Mais le problème est que vous pourriez être très loin de la civilisation et de l’aide. Le camping dans l’arrière-pays est difficile, alors assurez-vous de connaître vos compétences en camping et en survie avant de vous lancer dans la nature.

Dans quel genre d’endroit souhaitez-vous camper ? Voulez-vous être au cœur des montagnes avec de grands arbres, ou préférez-vous une plage ouverte avec un feu de camp et des vagues déferlantes ? Votre choix de lieu déterminera le matériel dont vous avez besoin. S’il fait chaud et ouvert, vous n’aurez pas besoin de vêtements lourds ni de sacs de couchage très chauds. Mais si vous êtes en montagne, votre équipement doit être adapté au climat froid dans lequel vous vous trouverez. Avoir le bon équipement pour votre emplacement détermine le confort ou l’inconfort de votre voyage.

Si vous débutez en camping, voici quelques éléments à prendre en compte lors du choix d’un emplacement. Tous les emplacements de camping ne sont pas identiques. À quelle distance de la civilisation voulez-vous être ? Pouvez-vous faire un feu si c’est autorisé ? Aurez-vous un service de téléphonie mobile ? Serez-vous seul ou avec d’autres ? Savez-vous utiliser une boussole et vous orienter ? Êtes-vous inquiet pour les animaux? La prise en compte de ces questions vous aidera à déterminer de quel équipement et de quelles compétences vous aurez besoin pour votre voyage.

Gérer les rencontres avec des prédateurs

Les grands espaces sont indéniablement beaux, mais ils comportent aussi leur lot de risques. Lorsque vous vous aventurez dans la nature, n’oubliez pas que vous ne serez pas seul. Des moustiques et mouches agaçants aux ours et aux lions des montagnes, la nature sauvage abrite une faune variée. La chose la plus importante à faire est d’éviter toute rencontre rapprochée avec ces animaux.

Cela pourrait aller à l’encontre de l’idée de se rapprocher de la nature, ce que souhaitent de nombreux campeurs. Cependant, il existe un réel danger à s’approcher trop près de la faune.

Contrairement aux créatures câlines que l’on voit souvent dans les films et les émissions de télévision, les animaux sauvages sont tout sauf amicaux. Ils ne sont pas intéressés à nouer des liens avec vous. Ce qu’ils savent, c’est que vous pourriez être une menace potentielle ou même un repas savoureux.

Il est essentiel de vous renseigner sur les types d’animaux sauvages que l’on trouve couramment dans la région que vous envisagez de visiter. Comprenez les meilleures pratiques de sécurité pour camper dans ces régions et restez toujours vigilant.

Les rencontres avec les animaux les plus dangereuses aux États-Unis

Les États-Unis abritent plusieurs animaux potentiellement dangereux que les campeurs pourraient rencontrer. Même si les attaques sont relativement rares, il est crucial d’être informé et préparé. Certains des animaux les plus préoccupants comprennent :

  1. Ours: Les ours noirs et les grizzlis peuvent constituer des menaces. En moyenne, environ 35 attaques d’ours sont signalées chaque année aux États-Unis. Pour vous protéger, conservez les aliments en toute sécurité, faites du bruit pour éviter de les surprendre et emportez un vaporisateur anti-ours lorsque vous êtes au pays des ours.
  2. Lions des montagnes (Cougars) : Les rencontres avec des pumas sont rares, avec environ 20 attaques signalées chaque année. Pour rester en sécurité, faites de la randonnée ou du camping en groupe, faites paraître plus grand si vous en rencontrez un et évitez de vous accroupir ou de vous enfuir.
  3. Coyotes : Les attaques de coyotes sont rares, avec une dizaine signalées chaque année. Gardez vos distances, surtout si vous voyez un coyote agir de manière inhabituelle, et ne le nourrissez pas.
  4. Serpents à sonnettes : Les morsures de serpent à sonnettes sont plus fréquentes, avec environ 5 000 à 8 000 morsures par an aux États-Unis. Restez prudent, surveillez vos pas et portez des vêtements et des chaussures appropriés lorsque vous vous trouvez dans des zones sujettes aux serpents.

Comment les campeurs peuvent se protéger :

Renseignez-vous : Recherchez la faune commune à la zone dans laquelle vous prévoyez de camper, y compris leurs habitudes et leurs comportements. Comprendre les risques potentiels associés à chaque espèce.

Maintenir la distance : Évitez d’approcher ou de nourrir les animaux sauvages. Gardez une distance de sécurité et utilisez des jumelles ou même un appareil photo doté d’un zoom puissant pour les observer de près sans compromettre la sécurité.

Conservation adéquate des aliments : Sécurisez votre nourriture et vos déchets pour éviter d’attirer des animaux dans votre camping. Utilisez des contenants résistants aux ours ou suspendez la nourriture dans des sacs à ours.

Voyage en groupe : En randonnée ou en camping, il est plus sûr d’être en groupe. Les prédateurs sont moins susceptibles d’approcher un plus grand nombre de personnes.

Transporter un spray anti-ours : Si vous êtes au pays des ours, pensez à emporter un spray anti-ours, qui peut dissuader les ours en cas de rencontres rapprochées.

Restez vigilant : Restez alerte et conscient de votre environnement. Faites attention aux panneaux ou aux avertissements concernant la faune dans la région.

En suivant ces directives, vous pourrez profiter de la beauté de la nature tout en minimisant les risques associés aux rencontres avec des animaux potentiellement dangereux.

Aller dans le désert sans préparation peut vous tuer

S’aventurer dans la nature sans préparation peut présenter de sérieux risques pour votre sécurité. Ce que vous choisissez d’emporter peut transformer votre voyage en une expérience inoubliable, que ce soit positivement ou négativement. Bien que des environnements spécifiques puissent nécessiter un équipement supplémentaire, certains éléments fondamentaux devraient toujours faire partie de votre expédition dans l’arrière-pays.

Abri: Votre choix d’abri peut aller des tentes aux hamacs. Le bon choix dépend de votre style de camping et de l’environnement dans lequel vous vous trouvez. Assurez-vous qu’il est durable et adapté aux conditions météorologiques.

Matelas: Contrairement aux représentations cinématographiques, dormir par terre peut être inconfortable. Un matelas de sol de qualité offre non seulement du confort mais également une isolation du sol froid, garantissant ainsi une bonne nuit de sommeil.

Maintenir la chaleur corporelle : Votre choix de sac de couchage est crucial. Il doit être polyvalent et capable de résister aux défis de tout environnement de camping, des montagnes froides aux déserts étouffants. Sélectionnez un sac de couchage avec une température appropriée au climat que vous rencontrerez. Recherchez une isolation, des matériaux et une capacité de rangement de qualité.

PREMIERS SECOURS: Même si certains peuvent suffire avec une trousse de premiers secours de base, il est conseillé d’en emporter une complète. Dans la nature, des accidents peuvent survenir et les blessures nécessitent une attention immédiate. Plus on s’éloigne de la civilisation, plus une trousse de premiers secours bien équipée devient essentielle. Une trousse de premiers soins complète doit comprendre des bandages, des antiseptiques, des médicaments, des attelles et des instructions pour les soins médicaux de base. Personnalisez-le en fonction de vos besoins spécifiques.

Éclairer le chemin: La tombée de la nuit dans la nature sauvage peut être profondément sombre, surtout loin des zones urbaines. Vous rencontrerez une pollution lumineuse minimale et les nuits sans lune sont noires. Porter une lampe de poche ou une lampe frontale fiable est essentiel pour la sécurité et la navigation. Les lampes frontales sont souvent plus pratiques car elles libèrent vos mains pour d’autres tâches. Il est essentiel de transporter des batteries supplémentaires pour les voyages prolongés.

Sécurité face à la faune et aux humains : Selon votre emplacement, le port d’une arme de poing peut être autorisé, voire recommandé. Une arme de poing fiable peut offrir une protection contre les prédateurs animaux et les menaces humaines potentielles, en particulier lorsque vous vous aventurez plus profondément dans la nature. Si vous choisissez de porter une arme à feu, assurez-vous d’être bien formé à son utilisation et de connaître les réglementations locales. Le spray anti-ours peut également être efficace contre les rencontres avec la faune.

N’oubliez pas que chaque voyage en pleine nature est unique, alors recherchez les exigences spécifiques de votre destination et préparez-vous en conséquence. Votre sécurité et votre plaisir en plein air dépendent de l’équipement que vous apportez et de la façon dont vous l’utilisez.

Recherche de nourriture dans la nature : sachez ce que vous mangez avant qu’il ne soit trop tard

La recherche de plantes et de fruits comestibles peut être une partie passionnante de votre aventure en pleine nature, mais il est crucial de faire la distinction entre les options sûres et nocives. Manger la mauvaise plante ou le mauvais fruit peut entraîner de graves problèmes de santé, il est donc essentiel d’être bien informé.

Identifier les plantes comestibles : Avant de partir à la recherche de nourriture, renseignez-vous sur les plantes et les fruits comestibles de la zone que vous explorerez. Les guides de terrain, les applications et les experts locaux peuvent constituer des ressources précieuses pour identifier les options sûres. Portez une attention particulière aux caractéristiques clés telles que la forme, la couleur et l’odeur des feuilles. Gardez à l’esprit que certaines plantes comestibles ont des sosies toxiques, alors soyez absolument certain avant de consommer quoi que ce soit.

Plantes vénéneuses communes : Aux États-Unis, certaines plantes vénéneuses courantes à surveiller comprennent l’herbe à puce, le chêne empoisonné et le sumac empoisonné. Bien que ces plantes ne soient pas directement ingérées, les toucher peut entraîner de graves éruptions cutanées et irritations.

Que faire Si vous avez mangé une plante ou un fruit vénéneux :

Si vous pensez avoir consommé une plante ou un fruit pouvant être nocif, suivez les étapes suivantes :

Reste calme: La panique peut aggraver la situation. Essayez de rester aussi calme que possible.

Identifiez la plante : Si vous êtes certain d’avoir ingéré une plante nuisible, essayez de l’identifier au mieux de vos capacités. Ces informations peuvent aider les professionnels de la santé à fournir un traitement approprié.

Ne pas provoquer de vomissements : Contrairement à la croyance populaire, faire vomir n’est pas toujours la bonne solution. Pour certaines plantes toxiques, cela peut aggraver la situation. Suivez les conseils spécifiques à la plante que vous avez ingérée, si disponibles.

Demander de l’aide médicale : Contactez immédiatement un professionnel de la santé ou un centre antipoison. Ils peuvent vous fournir des conseils et des conseils sur la plante ou le fruit spécifique que vous avez rencontré.

Bois de l’eau: Si conseillé par un expert médical, boire de l’eau peut aider à diluer les toxines présentes dans votre système.

La prévention est la meilleure défense contre les incidents de recherche de nourriture. Faites toujours preuve de prudence lorsque vous recherchez et consommez des plantes et des fruits sauvages. Une visite guidée de recherche de nourriture ou une consultation avec un expert local peut être un moyen sûr d’explorer les offres comestibles de la destination sauvage de votre choix.

★★★★★

Équipe survivaliste

Équipe survivaliste

Nous sommes une équipe de survivalistes aguerris et passionnés. Nous vous proposons des articles quotidiens pour pouvoir partager ensemble notre passion du survivalisme, nos tutos et nos meilleurs conseils. Sur ce site, nous parlons d'armes, de défense de son territoire et de sa personne, de nature, de santé, d'autonomie, et de tout ce qu'il vous faut pour apprendre à survivre et "rester en vie".

Articles liés